Scellement d’un lien d’amitié

Home

.

Scellement d’un lien d’amitié

Ici vous créerez un artéfact magique, dans une bouteille, scellé par un enchantement, c’est ainsi que vous déposerez votre serment éternel d’amitié.

Etape 1 : Le terrarium éternel, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de recréer un écosystème fermé pour faire vivre une plante sans avoir besoin de l’arroser. Dans ce vase clos, la terre et les plantes respirent, formant une condensation sur les parois du verre qui retombe sur le sol et alimente la plante. Un cercle vertueux complètement autonome. 

Pourquoi avec du lierre ?

Le lierre ou Hédéra, symbole d’amitié et de vie éternelle

« Je meurs où je m’attache ».

Véritable symbole de fidélité, il s’offre pour souligner la force de certains liens. Son nom vient du latin haerere : être attaché. La plante restant toujours verte, elle est également symbole de vie éternelle. En Égypte ancienne, sa longévité exceptionnelle lui permettait de symboliser la vie éternelle. Dans les légendes celtes et germaniques, le lierre est largement présent en tant que protecteur , porte-bonheur et source d’espérance. Tout au long du Moyen Âge, il fut associé à l’amitié chevaleresque et aux liens indéfectibles qui devaient rester intacts jusqu’à la mort. On pensait même qu’il pouvait protéger des envoûtements, d’autant que le lierre empêche le développement de mauvaises herbes, les indésirables qui viendraient perturber le lien !

Etape 2 : Fabriquer son artéfact magique

Réunissez vos ingrédients :

A la maison, trouvez puis amener un morceau de tissus (pour couvrir le bouchon donc 10 cm de coté environ) et un petit objet personnel que ne se dégrade pas (coquillage, petit personnage, ou autre…)

En classe, prenez le matériel : la bouteille de verre et son couvercle, le substrat (billes, terreau, sable, graviers), le lierre que vous aura remis votre professeur, le lien en rafia, de l’eau dans le brumisateur, la cire à sceller.

  • Commencez par tapisser le fond de votre bouteille avec des petits cailloux ou billes d’argiles, sur 2 cm d’épaisseur. Il en faut suffisamment pour bien drainer la terre. Si les plantes tropicales aiment l’humidité, elles n’apprécient pas avoir les racines qui trainent dans l’eau. Il faudra faire attention à ce qu’elles ne pourrissent pas. 

Ajoutez ensuite 1 centimètre environ de sable au centre et créez un liseré de graviers colorés sur 1/2 cm tout autour du bocal.

Ajoutez ensuite 1 centimètre environ de terreau humide (4 pulvérisations)

Faites délicatement un petit trou dans la terre pour y installer votre lierre. Prenez soin de libérer ses racines pour qu’elle puisse s’installer confortablement. Vous pouvez vous aider d’une des baguettes de bois.

Humidifiez la terre et la plante au brumisateur (4 pulvérisations).

Créez votre mini-jardin secret personnalisé avec des jolis cailloux, des coquillages ou même les petits personnages de votre choix.

Epoussetez la plante avec un pinceau pour retirer les résidus de terre sur le feuillage. Votre terrarium est prêt !

Laissez la plante s’installer dans ce nouvel habitacle en laissant le bocal ouvert une petite journée. Puis fermez-le ! Votre plante vivra sa meilleure vie de façon complètement autonome.

S’il y a de la buée qui se crée, ouvrez le terrarium une heure ou deux de temps en temps pour rééquilibrer l’écosystème.

A la séance suivante, rédigez votre serment d’amitié et copiez-le sur une étiquette perforée, décorée de 5cm x 7 cm. Scellez le terrarium avec vos morceaux de tissus, le rafia dans lequel vous aurez insérer le serment et le tout fermé par un sceau de cire.

Attention, 3 erreur à éviter :

Erreur n°1 : négliger le drainage du terrarium

Mettre de la terre dans un contenant en verre, quel qu’il soit, ne suffit pas à réussir un terrarium. La survie d’une plante dans ce milieu se joue énormément sur drainage de l’eau. Il est indispensable de placer au fond des billes d’argile et/ou des cailloux afin que, lorsqu’on arrose la plante, en infimes quantités, l’eau s’écoule au fond du pot. Les racines ne seront ainsi pas en contact direct avec l’eau, ce qui ferait moisir la plante à terme. Au contraire, elle s’en nourrira seulement lorsqu’elle en aura besoin.

Erreur n°2 : laisser un terrarium tout le temps fermé

Contrairement à ce qu’on peut lire, notamment sur le fait qu’en milieu clos, la condensation permettrait d’irriguer naturellement la plante à l’infini, un terrarium ne doit jamais rester exclusivement fermé ! Il faut ouvrir régulièrement le couvercle/bouchon afin d’aérer le terrarium, et empêcher l’apparition de moisissures et champignons. Le terrarium qui n’a absolument pas besoin de vous n’existe pas encore…

Erreur n°3 : mettre un terrarium en plein soleil

Mettre les plantes en plein soleil les ferait trépasser avant l’heure. Les rayons du soleil associés au verre de vos vitres provoquerait un effet loupe sur vos plantes qui risquent alors la brûlure sévère. A vous de trouver le meilleur endroit, de la lumière, mais pas directement, et surtout, pas les recoins sombres de votre intérieur, au risque de les voir tout autant décéder.

Sources :

Etape 3 : Consignez votre travail dans le grimoire

Votre serment terminé, rédigez/illustrez une page ou double page du grimoire qui consigne l’ensemble des étapes.